Rappel Gratuit

Peinture sur container

La peinture sur un container ce n’est pas juste une couleur avec des codes alphanumériques dessus. Si un container est étanche et résistant, il le doit également à sa peinture qui assure une protection et garantit son intégrité physique face aux divers événements qu’il va rencontrer tout au long de son parcours, qu’il soit utilisé pour du transport ou pour d’autres projets.


Plusieurs couches protectrices

Un container c’est un outil qui est soumis constamment aux éléments extérieurs conséquence directe de son utilisation initiale qu’est le transport maritime. Il est appelé à subir toute la puissance corrosive de l’eau de mer en plus des diverses sollicitations mécaniques qu’engendrent les diverses manutentions sur sa carrosserie. Il suffit de voir les façades de maisons ou les véhicules qui restent près des fronts de mer pour bien constater que les embruns détériorent les peintures si on n’applique pas des produits adaptés.

Un container se peint en 3 étapes :

  • Une 1ère couche à base de zinc est appliquée sur le container, cette couche va servir d'anti corrosif de base qui va protéger l’acier.
  • Une fois le zinc appliqué, il est recouvert par une couche de peinture époxy. Celle-ci va créer de l’épaisseur et apporter, par son élasticité, l’étanchéité à l’air et à l’eau. Elle va littéralement renforcer l’action du zinc dans son rôle d’anti-corrosif.
  • Dernière étape, une couche de peinture acrylique mono-composant ou polyuréthane est appliquée en finition afin d’apporter à l’ensemble une protection optimale contre les UV.

L’ensemble de ces étapes est appelé système peinture. On applique plusieurs couches car il n’existe pas, à ce jour, une peinture qui soit capable de remplir l’ensemble des fonctions nécessaires au maintien de l’intégrité de la surface du container. Toutes ces couches appliquées ont donc un but essentiel, protéger le container de la corrosion.

Une fois le conteneur terminé, un certificat est délivré selon la norme ISO 12944 qui la norme internationale en matière de protection anticorrosion de l’acier par la peinture. Les directives qu’elle met en place permettent aux professionnels d’utiliser le système de peinture adéquat.

Cette norme catégorise la corrosivité en plusieurs catégories :

Catégorie de corrosivité

Classe de certification ACQPA

Extérieur

Intérieur

C1 - Très faible

Non visée

Bâtiments chauffés à atmosphère propre : Bureaux, magasins, écoles, hôtels

C2 - Faible

Non visée

Atmosphère avec un faible niveau de pollution

Surtout zones rurales

Bâtiments non chauffés où la condensation peut se produire : Entrepôts, salles de sports

C3 - Moyenne

C3

Atmosphères urbaines et industrielles

Pollution modérée en SO²

Zones côtières avec faible salinité

Unités de production avec humidité élevée et air pollué : Usines agroalimentaires, blanchisseries, brasseries, laiteries

C4 - Élevée

C4

Zones industrielles et zones côtières avec salinité modérée

Usines chimiques, piscines, chantiers navals côtiers

C5 I - Très élevée (industrie)

Non visé

Zones industrielles avec une humidité élevée et une atmosphère agressive

Bâtiments ou zones avec une condensation permanente et avec une pollution élevée

C5 M - Très élevée (Marine)

C5Ma

Zones côtières et maritimes à salinité élevée

Structures en haute mer (offshore)

Bâtiments ou zones avec une condensation permanente et avec une pollution élevée

Environnement mixte atmosphérique/immergée

lm2 + C5M - Très élevée (marine)

C5Mm

Structures soumises à la catégorie de corrosivité C5M, avec parties soumises à l’effet combiné de l’atmosphère et de l’eau de mer, y compris en haute mer (offshore) :

  • Zone de marnage (tidal zone)
  • Zone d’éclaboussures (splash zone)

Environnement immergée ou enterrée

lm1 - Eau douce

Inclus dans lm2

Installations de rivières, centrales hydroélectriques

lm2 - Eau de mer ou saumâtre

lm2

Zones portuaires avec des structures comme des écluses, portes, jetées, structures en haute mer (offshore)

lm3 - Sol

Non visée

Réservoirs enterrés, piles en acier, tuyaux en acier

Note : un système certifié dans une classe donnée l’est automatiquement dans une classe correspondante à une corrosivité moindre pour un même environnement.

Par exemple, un système de peinture C4 est adapté à la catégorie de corrosivité C3.

Qu’est-ce que la peinture à l’eau ou peinture en base aqueuse ?

Dans le cadre de la lutte contre la pollution que représentent les bases solvées des peintures, ont été développées dans l’industrie maritime, depuis 2016, de nouvelles peintures plus écologiques à base d’eau. Ces nouvelles peintures présentent les mêmes avantages que les peintures classiques mais nécessitent des temps de mise en œuvre plus longs. Mises en place officiellement en 2016 en Chine, ce type de peinture était déjà existant et testé dans les années 90 dans certains secteurs industriels. La décision a été prise par le Gouvernement chinois suite à la mise en exergue des dangers des solvants chimiques contenus dans les peintures, pour l’environnement mais aussi pour les ouvriers, d’interdire dans la construction de containers l’utilisation de peintures solvées. La très grande majorité des usines se sont converties à la peinture à l’eau en 2018 et aujourd’hui l’ensemble des containers produits a une finition peinture à base d’eau.

Exemple de container peint

Surmonter les défauts du film de peinture : causes et remèdes

Pour garantir une efficacité optimale de la peinture, il convient que les couches soient toujours appliquées sur une surface nettoyée avec des outils ne présentant eux-mêmes aucun défaut et d’y apposer le produit adéquat.

Il arrive donc parfois que la peinture présente des défauts qui sont généralement dûs à :

  • Un manque de propreté de la surface (microparticules).
  • Un défaut de préparation de la surface.
  • Une erreur d’application de la peinture elle-même (mauvaise peinture par rapport à la surface).

Beaucoup de défauts de revêtement sont liés à la surface et surtout à des problèmes de tension superficielle. Cette tension est la tendance élastique des liquides qui leur fait acquérir la plus petite surface possible. Pour que la peinture soit donc efficace, il faut que la tension de surface du matériau soit supérieure à celle du liquide appliqué (ici, nos couches de peintures).

Pour faire simple, il faut que le produit appliqué sur la matière soit adapté à sa surface sinon celui-ci ne s’appliquera pas correctement. Une peinture pour le bois ne présentera pas la même qualité si elle est appliquée sur du béton : il se crée un déséquilibre dans la tension de surface entre la peinture et la surface sur laquelle elle est appliquée.

Un défaut de surface pourra générer des cratères, des bulles ou des coulures par exemple. En pareil cas, il existe des procédés correctifs, rien n’est réellement irréversible !

Nous avons repris ci-dessous une série de 4 tableaux qui permettant de bien visualiser les différentes tensions de surface ainsi que les solutions :

Tableau 1 : Tension superficielle des solvants de peinture

Solvant

Tension superficielle Dynes / cm

Eau

72,8

Toluène

28,4

Isopropanol

23,0

n-butanol

24,8

Acétone

25,2

Méthyl propyl cétone

26,6

Méthylamylcétone

26,1

PM acétate

28,5

Tableau 2 : Tension de surface liquide des polymères utilisés pour réduire les défauts de surface

Polymère

mj / m 2

Poly (diméthylsiloxane)

22,6

Acrylate de poly nButyle

33,7

Méthacrylate de poly nButyle

31,2

Les molécules hautement polaires (par exemple l'eau) ont une tension superficielle plus élevée que les matériaux moins polaires (voir les tableaux 1 et 2). Les défauts de surface peuvent souvent être réduits ou éliminés en utilisant de petites quantités d'additifs à faible tension superficielle tels que les polydiméthyl siloxanes (DMS), le poly butyl acrylate ou le poly 2-éthyl hexyl acrylate. Ces additifs ont tendance à migrer vers la surface pour favoriser l'écoulement et le nivellement.

Tableau 3 : Défauts pouvant survenir pendant ou peu de temps après l'application

Défaut

Apparence

Les causes

Remède

Rampant

Épaisseur de film inégale, démouillage

Peintures à haute tension superficielle appliquées sur un substrat avec une tension superficielle plus faible. Par exemple, peignez sur de l'acier avec de l'huile sur la surface

  • Nettoyage adéquat des surfaces métalliques ou plastiques

Cratères / yeux de poisson

Petites dépressions rondes à la surface du revêtement

Petites particules d'un contaminant à faible tension superficielle (par exemple huile, graisse, huile de silicone, cire) sur le substrat ou qui s'encrassent dans le revêtement

  • Filtration correcte de l'air dans la cabine de pulvérisation et élimination des contaminants.
  • L'ajout d'agents mouillants de surface tels que le DMS et / ou les polyacrylates à faible transition vitreuse (Tg).

Craquelures, craquelures

De petites fissures se sont formées dans le revêtement. Cela peut se produire lors du recouvrement ou si le revêtement est appliqué sur des plastiques sensibles aux solvants

Application de revêtements sur des plastiques où la peinture contient un solvant puissant qui solvate la couche de revêtement sous-jacente ou le substrat en plastique

  • Utilisez un solvant qui n'abîme pas le plastique
  • Tester la résistance aux points du substrat avec un solvant approprié.

Saleté, contamination

Petites imperfections en relief à la surface du revêtement

  • Surface pas soigneusement nettoyée.
  • Cabine de pulvérisation et / ou filtres de cabine sales.
  • Pression dans la cabine de pulvérisation trop faible.
  • Vêtements de travail inappropriés.
  • Filtration de la peinture inadéquate
  • Assurer la propreté de l'environnement où les revêtements sont appliqués

Perte de brillance

Zones peu brillantes ou brumeuses blanches

L'humidité se condense sur la peinture humide en raison de l'effet de refroidissement de l'évaporation du solvant lorsque la température du support est inférieure au point de rosée. Les causes:

  • Réducteurs inappropriés
  • Mauvaise circulation de l'air dans l'étuve de séchage
  • Épaisseur du film trop élevée ou trop faible
  • Contrôle approprié de l'humidité

Marbrure

Aspect irrégulier des peintures métalliques

  • Buse de pistolet sale
  • Pression d'air incorrecte
  • Réducteur incorrect
  • Technique de pulvérisation défectueuse
  • Viscosité de pulvérisation incorrecte
  • Utilisez une coupe de viscosité appropriée pour obtenir la viscosité de pulvérisation.
  • Nettoyez et entretenez régulièrement les pistolets de pulvérisation.
  • Pendant l'application, maintenir le pistolet de pulvérisation parallèle au substrat et maintenir une distance correcte entre le pistolet et le substrat.
  • Suivez les instructions des fiches techniques.

Mauvaise dissimulation

Couverture de peinture inégale

  • Surface du substrat non uniforme
  • Couverture de peinture inégale ou inadéquate pour masquer la couleur du support
  • Application uniforme et suffisante de la peinture pour obtenir un masquage adéquat.

Gouttes et affaissements

Gouttes et affaissements

  • Peinture appliquée trop épaisse ou trop humide sur une surface verticale et la force de gravité surmonte les forces résistant à l'écoulement descendant de la peinture (viscosité).
  • Température trop basse pour permettre une évaporation adéquate du solvant (peinture à base de solvant) ou humidité trop élevée (peinture à l'eau).
  • Ajustez la viscosité de la peinture à faible cisaillement avec un épaississant approprié.
  • Utilisez un réducteur et un ajustement de viscosité adaptés aux conditions environnementales.
  • Ajuster le pistolet de pulvérisation et appliquer des couches humides plus minces. S'il s'agit d'une peinture à base d'eau, appliquez la peinture dans un environnement moins humide.

Zones manquantes ou très faibles en peinture

Couverture de peinture incomplète

  • Peinture appliquée trop mince
  • Zones minuscules sur la surface du substrat de faible tension superficielle, entraînant un écoulement et une couverture du film inadéquats.
  • Une bonne application de la peinture et assurer la propreté de la surface.

Rayures, bandes

Bandes d'apparence de peinture inégale (par exemple, couleur différente)

Application de peinture inégale

  • Utilisez une coupe de viscosité appropriée pour obtenir la viscosité de pulvérisation.
  • Nettoyez et entretenez régulièrement les pistolets de pulvérisation.
  • Pendant l'application, maintenir le pistolet de pulvérisation parallèle à la bonne distance du substrat et maintenir

Traces, rugosités

Mise en évidence de la surface du substrat revêtu à travers le revêtement. Des défauts tels que des empreintes digitales, des rayures de sable et des taches d'eau sur le substrat deviennent visibles sur la surface du revêtement

Revêtement à haute tension superficielle appliqué à un substrat avec une tension superficielle inférieure. Par exemple, des empreintes digitales ou de l'huile de silicone sur une surface de substrat.

  • Assurez-vous que le substrat est parfaitement propre et exempt d'huiles à faible tension superficielle et d'empreintes digitales.

Rides, lifting, ecaillement

Lors de l'application d'une surcouche, le film de peinture existant se rétrécit, se plisse ou gonfle; peut également se produire pendant le séchage.

Les solvants de la nouvelle peinture gonflent la finition de peinture sous-jacente.

  • Laisser suffisamment de temps de séchage de la peinture sous-jacente
  • Assurez-vous que la nouvelle peinture est compatible avec la sous-couche
  • Application correcte de la nouvelle peinture (pas trop humide).

Tableau 4 : Défauts plus apparents après durcissement

Défaut

Apparence

Les causes

Remède

Prise d'air

Similaire à l'éclatement ou aux bulles de solvant

La pompe à peinture aspire de l'air lorsque le niveau de peinture est bas. Dans les uréthanes à deux composants, l'humidité présente réagit avec l'isocyanate pour provoquer la génération de CO 2 .

  • Attention aux conditions de la ligne de peinture.
  • Assurer l'utilisation de solvants de qualité uréthane et une filtration d'air adéquate du pistolet de pulvérisation à travers le dessicant.
  • Ajout d'un capteur d'humidité dans la peinture.

Cellules Barnard

Motif hexagonal à la surface d'un film de peinture durci.

Motif de convection dû à la ségrégation des pigments résultant des différentiels de tension superficielle

Ajuster la formulation pour surmonter les inondations et la tension superficielle différentielle à la surface

Cloques

Bulles près de la surface d'un film pendant le séchage au four qui ne traversent pas la surface.

La viscosité de la surface du film augmente à un niveau élevé, piégeant le solvant volatil à un niveau inférieur.

  • Une étape appropriée du four pour permettre une libération lente du solvant.
  • Dans un système catalysé par un acide, utilisez un sel d'acide pour ralentir le durcissement et permettre la libération du solvant.
  • Augmentez le temps de flash avant la cuisson.
  • Utilisez un solvant à évaporation plus lente.
  • Pour l'application par pulvérisation, appliquez des couches plus minces supplémentaires pour former un film plutôt que moins de couches épaisses.
  • Pour les revêtements à base d'eau, utilisez une cuisson de déshydratation inférieure au point d'ébullition de l'eau, suivie d'une deuxième cuisson pour durcir.

épluchure d'orange

Surface rugueuse qui ressemble au profil de surface d'une orange

Peinture appliquée à haute viscosité ou dans des conditions nuisibles au bon écoulement et au nivellement.

  • Ajustez la peinture à la viscosité appropriée avec le réducteur approprié selon les fiches techniques.
  • Appliquer à un débit de fluide et une pression d'air d'atomisation appropriés.

Solvant pop

Bulles cassées à la surface d'un film qui ne s'écoulent pas pendant le séchage au four

La viscosité de la surface du film augmente à un niveau élevé, piégeant le solvant volatil à un niveau inférieur. Les bulles cassent la surface lorsque le solvant se volatilise.

  • Une étape appropriée du four pour permettre une libération lente du solvant.
  • Dans un système catalysé par un acide, utilisez un sel d'acide pour ralentir le durcissement et permettre la libération du solvant.
  • Augmentez le temps de flash avant la cuisson.
  • Utilisez un solvant à évaporation plus lente.
  • Pour l'application par pulvérisation, appliquez des couches plus minces supplémentaires pour former un film plutôt que moins de couches épaisses.
  • Pour les revêtements à base d'eau, utilisez une cuisson de déshydratation inférieure au point d'ébullition de l'eau, suivie d'une deuxième cuisson plus élevée pour durcir.
  • Enfin, l'utilisation de résines à Tg plus faible avec une épaisseur de film sec plus faible diminue le popping.

Toutes nos prestations peintures peuvent être agréées par les organismes AQPA et OGHPI.

Notre équipe reste à votre écoute pour toute autre question liée à nos prestations, n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos besoins.

Sources :

https://knowledge.ulprospector.com/6636/pc-overcoming-paint-film-defects-causes-remedies/

http://tensionsuperficielle.free.fr/tension-superficielle/

https://www.icon-container.de/en/coating-of-shipping-and-transport-containers-new-manufacturing-guidelines-in-china-starting-2017/

Actualités

Rappel gratuit

UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.