Rappel Gratuit

Faut-il surélever un container par rapport au sol ?

Faut-il surélever un container par rapport au sol ?

Il s’agit là d’une des questions qui nous sont le plus fréquemment posées. La réponse varie en fonction du site.

Comment est faite la sous-structure d’un container ?

Lors de la fabrication du container en usine (voir la vidéo sur la construction d’un container ci-dessous), toute la structure est sablée et recouverte d’une première couche de peinture au zinc (voir fiche sur les process peinture). Toute la sous-structure est alors recouverte d’une épaisse couche de peinture bitumineuse. Cette couche étanchéifie le plancher et protège l’acier de la corrosion. L’acier utilisé est un acier spécial appelé Corten. C’est un acier à forte traction (forte résistance à la flexion et aux coups, il plie mais ne rompt pas…) et il possède intrinsèquement de grandes propriétés de résistance à la corrosion. La combinaison de tous ces facteurs confère à la sous-structure du container maritime une grande résistance aux éléments que rencontre le container tout au long de sa vie mouvementée.

La sous-structure d’un container maritime est composée d’un cadre de deux longs rails latéraux (les longerons inférieurs) et deux plus courts à l’avant et à l’arrière, et de traverses qui sont soudées entre les deux longerons, approximativement tous les 30 centimètres. Toutes ces traverses sont des sections en forme de C d’une hauteur d’environ 125mm. Le plancher est fixé par vissage sur ces traverses. Ce qui signifie qu’avant d’atteindre le plancher, il faut que l’eau monte jusqu’à une hauteur de 15 cm !

Le container repose sur les coins ISO à ses quatre angles, eux-mêmes légèrement surbaissés par rapport aux longerons. Ce qui fait qu’il est, hors exception, uniquement utile de faire reposer le container sur ses 4 angles.

En général, si le site de stockage est plat, bien drainé et peu enclin à devenir boueux ou vaseux, il n’y a pas de raison particulière de faire reposer le container sur des supports.


Pour ou contre installer le container sur des supports ?

Pour surélever votre container vous pouvez utiliser tous types de supports : cales bois, parpaings, cales acier, plots ciment. ContainerZ vous recommande l’utilisation de béquilles de niveau si votre sol est dur (voir nos béquilles).

Les arguments POUR :

  • Si le sol est boueux ou meuble et s’il y a un poids important dans le container, alors le container peut au fil du temps s’enfoncer dans le sol. En outre, si un angle vient à s’enfoncer plus que l’autre, avec le temps la structure du cadre du container se déformera sensiblement et les portes deviendront difficiles à ouvrir et fermer. Il conviendra alors de choisir un mode de support adapté à votre terrain, une chape en béton, des longrines, etc.
  • Si le container est positionné dans un lieu très humide, le fait de le surélever en le faisant reposer sur des supports pourra augmenter la circulation de l’air sous sa structure et éviter ainsi le développement de moisissures et d’humidité sur le plancher qui pourrait remonter jusqu’à l’intérieur du container. Avec le retour de la chaleur, cette humidité pourrait s’évaporer dans le container et créer de la condensation sur la toiture et gouter ensuite sur les biens contenus avec le refroidissement nocturne.
  • Lorsque le container est posé à même le sol, les lapins, les renards, les serpents, les rats, etc., peuvent creuser et se glisser sous les longerons pour nicher sous le container. Si le container est posé sur des supports, alors ces mêmes animaux pourront toujours nicher dessous mais l’espace ouvert étant plus important ils auront plus de difficultés à s’y cacher et à y élever leur progéniture.
  • Quand le container est positionné sur des supports, il devient plus facile de glisser sous les longerons un levier ou un cric si vous avez besoin de le remettre de niveau afin que les portes ferment correctement (voir notre vidéos sur le calage d'un container en fin d'article).
  • Si le sol est en mauvais état, avec des inégalités de niveau, alors c’est une bonne idée de surélever le container afin d’assurer qu’il soit posé bien à plat.
  • Pour finir, en installant votre container en hauteur, vous pourrez également stocker dessous des matériaux qui ne craignent pas à être stockés à l’extérieur comme des longueurs de tuyaux, des poutres métalliques, etc.

Les arguments CONTRE :

  • Le fait de surélever le container accroît la hauteur de la marche pour accéder à l’intérieur. La hauteur de marche du container est d’environ 15cm. Si le container est surélevé, la hauteur de marche pour y entrer sera d’autant plus élevée. Ce qui signifie que pour y accéder avec du matériel roulant il faudra prévoir une rampe d’accès adaptée.
  • Avec le temps, les cales utilisées peuvent s’abîmer ou pourrir, ou encore s’enfoncer dans le sol, ce qui peut amener la structure du container à se tordre et rendre l’ouverture des portes inopérante. Il conviendra alors de refaire le calage en soulevant à l’aide d’un levier ou d’un cric les angles concernés afin de refaire les niveaux.
  • Lorsque le container est positionné en hauteur, les feuilles et autres déchets peuvent s’accumuler dessous et être amenées à s’enflammer pouvant risquer de mettre le feu au plancher du container puis au container tout entier. Lorsque le container est posé à même le sol ce risque a peu de chance de se produire. Ce risque d’incendie doit également être pris en considération si le container est stocké à un endroit où des délinquants pourraient être amenés à jouer à vouloir allumer un incendie.


Comment positionner le container sur ses cales ou sur ses béquilles ?

Le jour de la livraison

Lorsque le container est livré sur votre site, soit vous disposez du matériel de manutention apte à le mettre au sol et dans ce cas la question ne se pose pas. Soit nous vous livrons avec un camion équipé d’un bras de grue lequel opérera la manutention et le positionnement sur votre système de calage. Si vous optez pour des solutions maçonnées, il conviendra que vous ayez préalablement à l’arrivée du ou des camion(s) préparé le terrain et les cales et qu’elles soient de niveau et sèches et dures.

Après la livraison

C’est un peu plus complexe, en particulier si le container est chargé.

Si le container est vide

  • Si vous disposez d’un chariot fourche par exemple, il vous suffit alors de glisser sous les angles à surélever une des fourches, relever et faire le niveau en installant vos cales sous les coins ISO du container. Attention, très important, la prise du niveau se fait sur la traverse inférieur à l’arrière du container, sur le pas de porte en acier.

  • Si vous ne disposez pas d’un chariot, vous pouvez utiliser la technique du levier en utilisant une longue (au moins 2m) et solide barre de fer et un point d’appui. Les photos ci-après sont suffisamment explicites sur la méthode.

  • Vous pouvez également utiliser un cric de camion (ou de 4x4) ou un cric hydraulique pour réaliser la même opération.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de prendre toutes les mesures de précaution pour protéger vos mains et vos pieds lors de ces opérations et d’utiliser les EPI nécessaires aux opérations de manutention.

Si le container est plein

Alors cette opération peut s’avérer difficile. Vous pouvez utiliser les mêmes méthodes telles que listées ci-dessus mais l’effort sera très supérieur et vous aurez besoin d’outils et de machines beaucoup plus performants. Il est probable que vous n’ayez pas d’autre alternative que de faire appel à un levageur professionnel. N’hésitez pas à contacter les équipes ContainerZ, nous vous accompagnerons pour trouver les meilleures solutions et répondre à vos problématiques.


Je n’arrive pas à fermer les portes de mon container

Voici une des questions qui nous est le plus posée. Parfois sur le ton de la remontrance (« vos containers sont pourris, je n’arrive pas à fermer les portes »).

La problématique, dans 99.99% des cas, vient d’un mauvais calage du container.

Un container est un produit d’une très grande performance en termes de résistance et d’étanchéité, notamment au niveau des portes. Les portes s’encastrent dans la structure quasiment au millimètre et des joints double lèvre particulièrement rigides et résistants viennent assurer l’étanchéité.

Autant dire que la moindre déformation du cadre liée à une différence de niveau entre deux angles du cadre peut créer une résistance dans la bonne marche de l’ouverture et de la fermeture des portes.

Cette problématique s’accroît lorsque vous chargez le container. Lorsqu’il est vide, la structure reste globalement assez rigide pour corriger les inégalités de terrain. Lorsque vous le remplissez, le poids ajouté pousse le coin qui ne touchait pas parfaitement le sol vers le bas, accroissant la torsion globale du parallélépipède et déformant le cadre de l’ouverture de porte.

Pour résoudre ce problème, il suffit de refaire correctement le calage en utilisant les méthodes décrites dans la partie précédente de cet article.


Dans tous les cas, les équipes de ContainerZ restent à votre écoute pour vous accompagner quels que soient vos problématiques ou vos besoins en lien avec le container.

N’hésitez pas à nous contacter !

Contactez-nous !

Actualités

Container-Z et Adinox s'associent !

Chers clients, chers partenaires, nous sommes fiers de vous annoncer l’alliance de ContainerZ et de la société Adinox, spécialisée dans la chaudronnerie inox et aluminium, dans la fabrication de machi...

Rappel gratuit

UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.