Rappel Gratuit

Le marquage des conteneurs

Lorsque vous voyez un container maritime, quelle que soit sa taille, vous ne pouvez que constater que sur ses portes sont inscrites toutes sortes de caractères alphanumériques. Ces inscriptions sont obligatoires et très importantes.


A quoi correspondent ces inscriptions?

Sur la porte de droite du containers, on retrouve premièrement un ensemble de lettres et de chiffres comme ceci :

CMAU 123456 (9)

Les 4 premières lettres correspondant au propriétaire du container, dans notre exemple ci-dessus, on comprends assez aisément que c’est la compagnie CMA CGM. Les préfixes sont enregistrés au Bureau International du Container (BIC) situé à Paris. Chaque préfixe est unique.

Les 6 chiffres qui suivent sont le numéro de série du container. Cet ensemble de lettres et de chiffres est la référence avec laquelle tout container est enregistré sur tout le trajet effectué depuis son empotage jusqu’à sa remise vide dans le parc de son propriétaire. Nous l’avions d’ailleurs évoqué dans notre article consacré à la vie du container.

Un septième chiffre encadré suit cette série alphanumérique, c’est une clef de vérification de la cohérence entre le préfixe et les 6 chiffres du numéro de série.

En-dessous de cette immatriculation du container, vous verrez un ensemble de chiffres et de lettres plus court, 22G1, 45G0 etc…. Il s’agit simplement de la nature du container qui est défini par ce code, que l’on appelle code ISO. C’est d’ailleurs par le biais de ce code que sont enregistrés les containers dans les divers logiciels utilisés par les acteurs de la logistique sur chaque port.

Le premier chiffre détermine la longueur du container, le second sa hauteur, et les deux caractères suivants le type du container.

Enfin, on retrouve plusieurs lignes définissant le poids à vide, le poids maximal en charge, le volume etc….


La plaque CSC

En plus des inscriptions que nous avons évoqué précédemment, il y a, sur l’autre porte de votre container, une plaque métallique que l’on appelle plaque CSC. Cette fameuse plaque est le certificat de navigabilité du container qui a une validité de 5 ans à la sortie de l’usine, puis de 30 mois renouvelables passé sa “première jeunesse”.

Lorsque l’on vous parle, par ailleurs, de conteneur dernier voyage, c’est simplement un conteneur dont le certificat est valable 6 mois le temps qu’il effectue son “dernier voyage” maritime (mais cela ne veut pas dire que sa vie est terminée !).

Tous ces marquages sont régis par la norme ISO-668 que vous pouvez consulter sur notre page dédiée aux normes.

Exemple de plaque CSC

Actualités

Une sculpture ContainerZ pour le Tetris

Il existe au Havre une salle de spectacle atypique très connue qui se nomme le Tetris. Pour ceux qui sont nés dans les années 80 et qui ont fait chauffer leur Game Boy, vous comprendrez forcément la r...

Rappel gratuit

UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.