Rappel Gratuit

Partenariat ContainerZ : l’Association Wings of the Ocean

Jamais, au cours de ces dernières années, l’écologie n’a autant été mise au premier plan de nos préoccupations. Que ce soit en politique comme en marketing, l’écologie est partout. Chacun exploite le filon à sa façon. On peut déplorer que certains utilisent l’argument pour se forger une image (le greenwashing), d’autres par intérêt uniquement financier, mais fort heureusement qui se sont créées de nombreuses associations de citoyens et de professionnels visant à agir concrètement, chacun à son niveau et selon ses moyens.


Une pollution marine d’une ampleur sans pareille

Au niveau écologique, on voit souvent mis en avant les actions ou les projets écologiques de grandes sociétés : utilisation de biocarburant, arrêt de produits liés à la maltraitance animale, etc. Bien souvent ce sont des paroles autour d’actes étalés ou projetés sur un horizon à moyen terme. Mais ce ne sont malheureusement pas les divers discours et projets à horizon 2025 ou autre qui ralentissent le réchauffement climatique. C’est avec des actions concrètes que les choses peuvent avancer.

L’un des sujets qui nous préoccupe, c’est la pollution océanique. En effet, des millions de bateaux, des plus petites coquille de noix aux géants des mers comme celui qui a bloqué récemment le canal de Suez, circulent chaque année en mer. Il suffit de regarder le site Marine Traffic pour en constater l’ampleur. De même les rejets dans l’océan comme les boues rouges dans les calanques, les déchets, les containers perdus en mer, les marées noires, bref, tout un ensemble d’éléments non-naturels tue nos océans, au point qu’un nouveau continent de plastique a fait son apparition, le fameux vortex de déchets du Pacifique Nord.

Ce vortex, qu’on appelle plus communément “continent de plastiques”, a mis du temps à être découvert. En effet, la translucidité de l’eau fait que les images satellites ne permettent pas de le détecter. Ce sont les marins qui le voient depuis leurs navires et l’officialisation de son existence date de 1997 à peine. Suite à cette découverte, de nombreuses analyses et expéditions ont été menées pour essayer de mesurer le phénomène et d’étudier comment le résorber. On estime qu’environ 7 millions de tonnes de déchets divers se trouvent au sein de tous les océans, dont 269 000 tonnes sont des déchets plastiques flottants, allant de gros éléments, comme un baril de lessive, à des nanoparticules de plastique.


Source : Wikipedia


Quelle que soit la taille ou la forme des plastiques, ils constituent un danger pour la faune et la flore marine. Les coraux meurent, les animaux sont pris au piège dans le plastique ou des filets abandonnés et l’on ne mentionne pas non plus la surconsommation de pêche qui génère l’extinction de nombreuses espèces marines. Outre ce vortex, on a découvert encore récemment un second vortex en Atlantique Nord, un fait d’autant plus alarmant que la masse de plastique ne désemplit pas. Il faut savoir que le plastique met entre 450 et 1 000 ans pour disparaître. Durant ce laps de temps il se désagrège sans perdre sa structure moléculaire et se transforme en une sorte de sable de plastique qui devient mortel pour la faune qui l’ingurgite, faune marine mais aussi aérienne comme les oiseaux qui mangent les poissons par exemple, et jusqu’à l’homme qui consomme le poisson contaminé. En clair, la chaîne alimentaire entière est touchée par ce phénomène.

On estime que 80% des déchets proviennent de sources terrestres, contre 20% liés aux navires. Sur ces déchets, seuls 30% flottent, le reste se retrouve au fond des océans, jusque dans les profondeurs abyssales où des robots, en exploration des fonds marins les plus profonds comme la fosse des Marianne, ont trouvé des emballages plastiques.

En dehors des usines et des avaries de transport, les sources de pollution sont aussi les rejets volontaires par l’homme (ceux qui jettent leurs déchets à la mer ou dans les fleuves / rivières) ainsi que les catastrophes naturelles comme les séismes (Ex : Sumatra ou Fukushima). Parfois cela donne des situations cocasses comme l’échouage durant 3 ans de chaussures Nike issues d’une cargaison perdue, sur diverses plages à cause des courants marins. Dans la même trempe, on a assisté à l’échouage de milliers de canards en plastique ou encore des téléphones Garfield. Ce type d’incident peut être amusant aux premiers abords, mais il fait rire jaune quand on songe aux conséquences : ce ne sont que des éléments isolés parmi des millions d’autres dans le monde.


Source : Pixabay


Quelles solutions ?

De nombreux projets ont été mis en place, tous bien souvent ingénieux. Certains proposent des robots capables d’absorber les déchets pour les acheminer et les traiter à l’aide de bactéries qui consomment le plastique. D’autres parlent de plateformes de récupération au niveau des courants marins pour “accueillir” ces déchets afin de les piéger et les retraiter. D’autres encore proposent de mettre en place des balises GPS sur les filets de pêche afin de les localiser et de les récupérer, car les filets perdus permettent en même temps de récupérer un grand nombre de déchets capturés entre les mailles. Enfin, toujours sur le thème des filets, des filets ont été positionnés en sortie des égouts de certaines villes afin d’y capturer tous les déchets sortants et ainsi éviter leur déversement dans les mers et les océans. Mais ces initiatives de captation des déchets en amont tardent à se généraliser.

Enfin, bon nombre d’associations effectuent des ramassages de déchets à l’aide de navires et de moyens humains. C’est le cas notamment d’associations telles que Plastic Odyssey ou encore Wings of The Ocean, spécialisées dans la dépollution des océans et des littoraux.


Source : Wings of the ocean


Qui sont justement Wings of the Ocean ?

Wings of the Ocean est une association de dépollution océanique qui opère depuis un navire appelé le Kraken, un fameux trois mâts. Comme nous le disions plus haut, elle a pour but de dépolluer la mer et le littoral, tout en faisant de la sensibilisation auprès du grand public.

L’association possède un navire, le fameux Kraken, mais elle en utilise d’autres selon les besoins de chaque opération. Actuellement, l’association a posé ses valises sur les rives de l’étang de Berre, tout près de Marseille. Une zone très polluée et entourée de raffineries pétrolières. L’association va utiliser le voilier historique de la Mède, le St Amour, pour mobiliser les volontaires durant 7 mois en vue de dépolluer au maximum l’étang et son littoral.


Source : Wings of the ocean


Sur le St Amour les membres de l’association vont utiliser un aimant pour récupérer tout ce qui est métallique. Les volontaires récupèreront les filets fantômes et tous les déchets flottants et enfin utiliser des bouées de cheveux pour tout ce qui est déchets hydrocarbures. En complément, elle va effectuer plusieurs campagnes de sensibilisation auprès des jeunes et des moins jeunes pour que les nouvelles générations puissent prendre soin de leur environnement, en tous cas mieux que leurs aînés ce qui ne devrait pas être top difficile ! En tout, ce sont 15 bénévoles à temps plein qui oeuvreront à travers 5 actions par semaine, soit un total de 140 missions diverses et variées dans le seul but de rendre son éclat à l’étang de Berre.

L’association fonctionne avec les dons et les partenariats. Tout un chacun peut faire un don pour les aider, que vous soyez un particulier ou une entreprise (votre don peut être déduit fiscalement !).

Tout au long de ces 7 mois, vous pourrez suivre l’association sur tous les réseaux sociaux, mais aussi participer à divers événements organisés par elle, ou co-organisés avec les communes environnantes.

Afin de les aider dans leur démarche, et sensible à cette cause, ContainerZ fournit à l’association un container afin qu'ils puissent y stocker leur matériel en toute sécurité.


Pour en savoir plus sur les initiatives de Wings of the Ocean sur de l’étang de Berre, n’hésitez pas à consulter notre actualité afin d’y voir tous les détails et pourquoi pas, vous porter volontaires et les aider ! Nous vous reparlerons régulièrement des actions de l’association sur le site, n’hésitez donc pas à nous suivre sur les réseaux également !


Source : Wings of the ocean

Actualités

Départ du chantier du canal d'istanbul

A vous qui lisez nos publications avec assiduité, les goulets d’étranglement et les infrastructures telles que le canal de Panama ou encore le canal de Suez ne sont pas des sujets inconnus. A ce jour,...

Rappel gratuit

UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.