Rappel Gratuit

Mars 2022 : La flambée du prix de l’acier

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a généré des hausses sur de nombreuses matières premières et sur l’énergie. Certaines matières telles que l’aluminium ou les céréales ont été directement impactées par le conflit car les deux pays opposés sont parmi les principaux fournisseurs mondiaux de ces productions. D’autres matières ont augmenté par effet de spéculation tandis que les tarifs des énergies ont explosé.

L’acier n’échappe pas à la tendance générale. Avec un plafond atteint à près de 1700€ la tonne, l’acier connaît un taux historiquement haut. L’Ukraine héberge le premier site sidérurgique européen à Marioupol, site qui a été arrêté juste avant le début du conflit et par la suite bombardé par les forces russes. Ce coup de massue industriel a donc directement fait grimper les taux, forçant d’une part les acheteurs à se rediriger vers d’autres sources d’approvisionnement et, d’autre part, à faire face à une hausse de la demande imprévue.

Bien entendu, un tel imbroglio géopolitique entraîne un grippage des chaînes de production qui utilisent l’acier. Si par le passé c’était la crise sanitaire et les multiples confinements qui ont généré des pénuries et des retards de production, cette fois-ci c’est un conflit armé d’une grande ampleur qui menace nombre d’industries dépendantes de ce métal..

Les secteurs les plus impactés actuellement sont ceux du BTP et de l’industrie gourmands en ressources métalliques, ces secteurs s’alarment de cette hausse soudaine des tarifs. D’un côté les acteurs voient les prix évoluer toutes les 24 heures. Dans le même temps, les producteurs sur lesquels se répercutent les demandes initialement dirigées sur la Russie et l’Ukraine ralentissent leurs productions en réponse aux hausses spectaculaires de l’énergie liées à ce même conflit.

Les particuliers, quant à eux, risquent de voir les prix augmenter de 10 à 30% tandis que les PME font face à des difficultés d’approvisionnement et de trésorerie liées à leurs fournisseurs qui réclament des paiements comptant, par sécurité, au lieu des habituels délais négociés. Pourtant nous avons assisté ces dernières années à une véritable hausse de la demande, laissant présager d’un avenir radieux. Malheureusement, avec une hausse estimée à +142% sur l’acier, sans compter les autres matières et l’énergie, c’est une vraie douche froide à laquelle s’ajoute une pénurie de main d'œuvre.

Avec une augmentation des cours de matières, nous risquons de voir les projets s’étaler ou se décaler dans le temps, dans l’attente de taux qui soient plus abordables, vidant ainsi les carnets de commandes à court et moyen terme. Une réelle problématique quand on sait que la conjoncture actuelle reste imprévisible tandis que la Russie intensifie ses frappes et que la COVID-19 est toujours bien présente malgré la levée de restrictions suite aux campagnes vaccinales.

Nous ne manquerons pas, bien évidemment, de vous tenir informés de l’évolution de ces taux pour la bonne tenue de tous vos projets. N’hésitez pas à nous contacter, nos équipes restent à votre disposition pour toute information complémentaire.

Actualités

Retour sur le Festival Béton 2022

Encore une nouvelle édition couronnée de succès pour le Béton Festival 2022 ! L'événement havrais, qui en est à sa 4ème édition, a encore vu les choses en grand et le public a été au rendez-vous ! ...

Rappel gratuit

UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.