Rappel Gratuit

Hard Brexit et Covid-19 : Impact douloureux sur la supply chain britannique

Nous l’avions évoqué dans une actualité précédente sur la préparation au Brexit dans le milieu du transport. Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour que les premiers soucis logistiques commencent à se faire ressentir.

Il faut admettre que la combinaison du Brexit dur qui se profile et la crise de la COVID-19 entraînent un grand nombre de désagréments et d’incertitudes sur la chaîne logistique britannique.


Un blocage qui débute et qui va perdurer

Conséquence tant redoutée du Brexit : les congestions portuaires et routières se font connaître dès à présent. La fin du confinement du printemps a engendré une grande quantité de retards de livraison qui se sont accumulés. La reprise d’activité a été intense et s’est couplée, en parallèle, à une préparation pré-Brexit des acheminement de marchandises. Cette association entre retards et nouvelles commandes à engendré une très forte accumulation de trafic qui a donc créé un déséquilibre entre la capacité logistique des prestataires et la demande des clients.

Ce déséquilibre a malheureusement poussé certaines industries à repenser leurs modes de fonctionnement, tout du moins à l’envisager. Prenons pour exemple l’usine Honda située à Swindon qui a été obligée de mettre sa production à l’arrêt faute de pièces détachées. La méthode du “Just in Time” a percuté ses limites à cause d’un contexte sanitaire et géo-politique mouvementé.

Honda n’est pas le seul exemple. Les acteurs du BTP se retrouvent en pénurie d’outils. De gros distributeurs accusent également des pénuries de produits comme l'électroménager ou encore des jouets (ce qui est fâcheux en cette période de l’année, n’est-il pas ?).

L’industrie portuaire britannique ainsi que celle du fret ne sont pas dupes. Bien au contraire elles sont très réalistes et prédisent une situation qui va persister encore de longs mois, même si, selon eux, le pic de la congestion lié au déconfinement a été dépassé tout récemment. Mais alors comment faire pour désengorger les flux de marchandises et éviter les pénuries et les arrêts de production?

Un défaut d’anticipation assorti d’incertitudes

Bien que des ressources supplémentaires aient été ajoutées à la chaîne logistique britannique, le phénomène sanitaire est mondial. De surcroît, les confinements se reproduisant dans diverses zones du globe, ce qui engendre des ralentissements évidents dans la supply chain avec toujours un flou sur le Brexit et ses accords qui s’avèrent relativement compromis.

Ajoutez à cela la pénurie de containers et les fortes augmentations des tarifs et vous obtenez un véritable capharnaüm logistique très compliqué à gérer et à anticiper.

Pour les acteurs économiques concernés et pour le gouvernement en place, il est urgent d’établir de toute urgence des accords avec l’UE de manière à éviter non seulement de nouvelles pénuries ou rupture de production, mais aussi de possibles augmentations de tarifs (déjà évaluées de 3 à 5%) sur certaines matières premières ou produits.

N’oublions pas que la Grande Bretagne est une île en pleine zone Européenne. De fait, une grande quantité de flux logistiques qui lui sont destinés transitent par les pays membres de l’UE. Il est hors de question pour les Britanniques de délocaliser et donc de chambouler leur organisation pour aller vers des pays extra-communautaires. De même, les flux entrants en provenance de pays hors UE se retrouvent inexorablement pris dans les congestions portuaires liées au futur Hard Brexit qui se profile.

Bien que des méthodes d’organisation aient été mises en place, on ne peut que constater le fait que certains transporteurs ont rayé le Royaume Uni de leurs axes pour se concentrer vers d’autres axes moins chronophages et donc plus rentables. Un Hard Brexit combiné à la pandémie actuelle n’a fait que renforcer et démontrer qu’au Royaume Uni, malgré ses désaccords avec l’UE, que certains aspects du libre échange lui sont bénéfiques, notamment pour l’organisation de son industrie qui subit de plein fouet les décisions de la Chambre des Lords.

Le Royaume Uni se retrouve aujourd’hui dans une situation tendue dans laquelle sa chaîne logistique est désorganisée et cumule deux crises à la fois. Il y a fort à parier que les prochains mois seront très compliqués pour la logistique britannique qui se retrouve dans un fog particulièrement épais et dans lequel toute anticipation relève de la boule de cristal.

Actualités

Container-Z et Adinox s'associent !

Chers clients, chers partenaires, nous sommes fiers de vous annoncer l’alliance de ContainerZ et de la société Adinox, spécialisée dans la chaudronnerie inox et aluminium, dans la fabrication de machi...

Rappel gratuit

UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.